Entretien avec M. Claude QUELLEC, President du Comite Ile de France de Boxe Anglaise

(Entretien réalisé par Philippe CHAMBRIER Secrétaire Général du CIF)

Philippe C. Pouvez-vous nous dire votre impression après deux années à la présidence du CIF et pourquoiavoir accepté cet entretien ?

Claude Q. Nous venons, en effet, tout juste de passer la mi-mandat avec mon équipe et il semblait important que je m’adresse à tous les dirigeants et présidents des 168 clubs de l’Ile de France. Certains ne sont pas toujours au fait de ce qui est réalisé et l’on me reproche parfois de ne pas communiquer assez, ce que je peux comprendre. Nous sommes dans l’action et j’ai repris un Comité qui n’était pas au mieux, il a fallu mettre les bouchées doubles dans tous les domaines et sur les plans institutionnels avec deux Comités départementaux qui ne m’ont pas laissé souffler puisque l’un (le CD75) s’est retrouvé sans élus et l’autre (le CD78) pour lequel il a fallu tout reprendre !Pour revenir à ces deux premières années de mandat, j’ai un double sentiment, celui d’avoir rencontré de nombreuses personnes très dévoués pour notre sport et qui font que notre discipline se porte pas si mal. De l’autre, j’avoue que je ne pensais pas rencontrer autant de difficultés de nature si différentes et toutes aussi importantes. Il a fallu répondre à l’exigence de notre sport et assurer les compétitions, proposer des solutions pour accueillir nos stagiaires en formation, régler des litiges antérieurs tels que des dossiers en prudhommes, avancer dans la restructuration du CIF et tout cela ne fait que commencer mais je garde plaisir à avancer pour chacun d’entre nous.

Philippe C. Quels sont les changements importants à communiquer ?

Claude Q. Une information importante concerne le déménagement de nos locaux qui devrait s’opérer début avril 2019. A mon arrivée en novembre 2016 un bail limitant la jouissance des locaux avait été signé entre mon prédécesseur et la Fédération Française de Boxe. Ce bail prenait en effet fin pour novembre 2018. Devant les difficultés à trouver un autre bail correspondant à des coûts similaires à ceux de la Tour Essor, j’ai demandé un délai supplémentaire auprès de M. André MARTIN qui a gentiment pris en considération notre demande. Nous avons cherché en respectant une fourchette de prix et après avoir étudié plusieurs emplacements (Puteaux, Fontenay sous-bois, Alfortville, Pantin…) nous avons opté pour un bail aux abords du périphérique à la porte d’Ivry. Actuellement nous y réalisons quelques travaux d’aménagements et tout devrait être prêt en début avril. Les démarches d’affiliations et de saisie de licences pourront être réalisées sans problème et un espace pour les réunions y sera disponible. Un pot d’inauguration permettra à chacun de venir apprécier les lieux.

Philippe C. Une assemblée générale extraordinaire élective a été organisée le 26 janvier 2019. De quoi s’agissait-il ?

Claude Q. Les statuts de notre Comité régional permettent à notre comité directeur d’aller jusqu’à 20 membres élus. Nous n’étions que 17 et surtout il nous fallait renforcer notre équipe pour assurer les nombreuses tâches inhérentes à notre Comité, qui je le rappelle est un des plus grand de France. Aussi, un appel à candidature suivi d’une élection a été organisé lors de notre dernière Assemblée générale. Il en a résulté l’entrée de trois nouveaux membres que je salue ici, M. BOUZIANE Mouloud, M. BOHARD Laurent et M. BOSQUET Daniel.

Philippe C. Suite à ces nouvelles recrues, le comité directeur qui s’est réuni le 05 février 2019 a opté pour une recomposition des membres du bureau directeur ainsi que l’élection d’un président de la commission de la boxe amateur ?

Claude Q. Oui, ce poste de président de la commission de boxe amateur n’était plus pourvu depuis juin 2018 et il fallait le pourvoir car il en va des compétitions organisées par le CIF. Moins visible nous avionségalement besoin de renforcer le bureau directeur. L’organigramme du CIF est d’ailleurs sur le site pour information.

Philippe C. Le Comité régional peut-il maintenant travailler plus efficacement ?

Claude Q. Nous avions jusqu’ici fait les choses avec les moyens du bord et les bonnes volontés que je remercie au passage car ne nous cachons pas, à notre arrivée le comité directeur était scindé en deux et nous avons été mis à très rude épreuve pour mener les actions, parfois en gérant plusieurs commissions à la fois ! Je suis satisfait aujourd’hui de voir que les choses ont considérablement évoluées et que seul l’intérêt de notre discipline compte, chaque membre a son rôle à jouer et cela nous permettra à l’avenir d’être plus efficace.

Philippe C. Sur les plans sportifs où en sommes-nous ?

Claude Q. Notre grand Comité reste celui qui se distingue le plus en France avec des clubs qui forment de très bons boxeurs et boxeuses. Le Challenge des Comités Régionaux a été de nouveau remporté cette année et je m’en réjouis mais surtout je dis bravo aux compétiteurs, aux dirigeants et professeurs qui se donnent sans compter. Le niveau de nos boxeuses et boxeurs est très bon même si à l’heure ou je vous parle nul ne sait si nous auront autant de francilien médaillés à Tokyo que lors de la dernière olympiade de Rio …

Propos recueillis par CHAMBRIER Philippe le 07 Mars 2019 à OZOIR La Ferrière

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.